Une promenade à Kosina en montagne Thermo

Trouver quelqu'un pour un moment à Kosina est définitivement une expérience spéciale.

Par Nikos Kostopoulos
Enseignant-conseiller municipal Thermo

Expérience, basée sur les caractéristiques de sa nature montagneuse. Une nature où la caractérisation «montagneuse» avec ce qu'elle implique (altitude, sapin, eau froide, air pur) lui convient au degré absolu.

Une expérience enrichie, cependant, pour tous ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance du cycle de vie de ce peuplement, avec des leçons apprises sur les processus circulaires des sociétés humaines dans l'espace et le temps tels qu'ils se présentent hier et aujourd'hui. Kosina. Un hier avec des marches successives de l'acné à la décadence et vice versa, une problématique aujourd'hui et, de plus, un demain ... malchanceux !!!

Paysage montagneux typique

Construit sur un millier de mètres d'altitude Kosina, pour lisser la pente est des conditions de la montagne Grande redressage Panaitolikou, ce qui conduit à l'est et au sud des sources de Kosinorematos Gidomandriti et se terminant en partie les met en prise la pente occidentale correspondante de la butée à partir de Dikorfo (ex K [U] ai [U] Rechi), le sommet suivant le long de la crête Panaitolikou vers l'est, et en continuant vers le sud formant des pics et des granules Karapiperi Liakoura novracho - hauts définissant principalement le périmètre horizontal du Kosinas et de limiter en même temps - tandis que l'extrémité nord de la pente, telle que définie par la crête de la chaîne centrale de ladite tête au point le plus bas à l'est Diaselo Kosinas, où il est impliqué avec le versant ouest de Dikiforou, est la frontière avec Evritania.

Le pic Liakou vu du haut de Karapperi

Elatoskepis principalement la zone tout autour, même dans le village et comme sur les sommets, à l'exception de la Grande redressage et Dikorfo est dépourvu de végétation en raison de la haute altitude et change donc la végétation tout - qui est variée et se compose de prairies à des altitudes plus élevées et de petits plateaux près des sommets, des arbres dans les ravines que chaque zone afin machines à sous, les chênes et la végétation de broussailles à basse altitude et quelques arbres apprivoisés, en particulier les noix, quel que soit que quelques cultures dans le règlement - combiné avec certaines sections le long du versant occidental de l'est DIKORFO du village où la terre révèle les viscères nus, et bien sûr les nombreuses sources, d'autres plus petits et d'autres, plus que le printemps presque partout, sont les éléments qui composent l'environnement montagneux enviable de la région, qui ressemble pour cette raison à un paysage suisse.

Kosina, vue partielle. Au centre se trouve la colline peu profonde des Saints-Apôtres

Attraction paysagère toute l'année. Oasis de fraîcheur en été, automne coloré et mélancoliques, subalpine et l'hiver très mystérieux et ressort tout simplement magique.

Un motif qui traverse Kosina, un platanophyte sur toute sa longueur

Cerisier en fleur dans le jardin de la maison à Kosina

Le quartier de Kosina Square

Le Kosinorema juste sous Kosina, juste avant l'impressionnant ravin de Kura

Le paysage de type plantain à la source de Paliostani, l'une des nombreuses sources à Kosina

Parce que des nouvelles, en effet, il y a lieu, vu ici comme un doux souvenir du printemps qui vient de partir, images illustratives de la nature printemps Kosinas, ce solitaire, mais pas de place indifférent, il est loin de là, afin de se faire connaître au plus large public à visiter le plus grand nombre possible et de goûter quelque chose de la magie, et aussi de mettre en évidence les produits de première nécessité en ce qui concerne l'infrastructure technique de base nécessaire pour la mise en œuvre de sorte que les leurres de pose se transformer en dynamique de croissance.

L'histoire comme un conte de fées

Quelle que soit la beauté naturelle incomparable de ce coin de terre spécial Aetolian, qui est le principal avantage, ne pouvait pas manquer de la description d'une courte marche à travers cette référence comme circonstance et le facteur humain, depuis un lieu coupé de la stigmatisation de la présence humaine dans ce ressemblante encore la vie.

Pour cette raison, il suit alors une référence distincte au cours de Kosine dans le temps, étendu, vrai, en proportion du texte entier, mais ce n'était pas différent, parce que cela est nécessairement imputé par la longue et profonde histoire de Kosina. Une histoire comme un conte de fées. Fairytale, cependant, vrai.

ancienne colonie a été construite dans la même position que celle du règlement actuel, comme en témoignent les nombreux carreaux pré-chrétienne à voir quand éparpillés un peu partout, dont les noms sont ignorés, comme cela est le cas pour la plupart des anciennes colonies de la région montagneuse à cause de tempête l'histoire, ce qui bien sûr confirmé par le nom de la localité, qui fait référence à une origine slave et nom de lieu apparemment en raison d'un règlement ultérieur de la zone plus large du PEV tronc rotikou de la Grèce par les tribus slaves.

Autres informations sur le règlement au cours de la longue période du Moyen Âge, à l'exception du seul témoignage oral existant pertinent qu'il n'y avait pas monastère, le seul résidu qui est aujourd'hui l'église d'Agia Paraskevi à côté de la colline, qui a été construit sur les ruines de l'Église catholique le couvent et dans des dimensions plus petites que cela. On dit que le monastère avait beaucoup de moines et possédait une grande richesse et partiellement détruite par un glissement de terrain est passé et tous les trésors ont été transportés par des mules pour fermer dans ce domaine, et bien sûr plus tard, le monastère de Prousos.

L'église d'Agia Paraskevi à côté de la colline du même nom, construite sur les ruines d'un monastère byzantin

Dans « Trois cents couples mariés et quatre-vingts veuves comme une façon caractéristique de transfert les informations pertinentes à ce jour la livraison par voie orale, était la population de Kosinas dans les temps modernes, et plus particulièrement au cours de la période turque, ce qui bien sûr imposé par les conditions extrêmement difficiles qui prévalait dans le pays à cette époque.

Population énorme pour les données géomorphologiques de la région, surtout si on les compare aux données de population actuelles de tous les établissements dans la région plus large. Le fait est, bien sûr, que cela était principalement dû aux conditions très difficiles créées dans le pays à cause de l'occupation étrangère, qui a conduit une grande partie de la population à se retirer dans des endroits inaccessibles.

Ici, comme dans de nombreuses parties différentes, ils vivaient au milieu, mais jouissaient d'un bien qui ne pouvait être comparé à aucun des biens matériels offerts par eux. C'était la LIBERTÉ. Ils vivaient mal, avec beaucoup de privations et rencontraient des difficultés particulières dans ces endroits isolés mais étaient virtuellement libres.

Les montagnes grecques étaient celles qui gardaient l'âme grecque des siècles les plus sombres de la Grèce, ceux que la population indigène pressait sous le joug tyrannique d'un barbare opprimé par le pire qui ait jamais rencontré une société humaine. Dans ces années, cet endroit a joué un rôle très positif pour l'hellénisme.

Entouré d'un endroit simple au Mega Hero au bord de la route de Prodromos d'Evrytania

Le plateau de Gounari et en arrière-plan le sommet du Dikorfo ou Ko (u)

Il va sans dire bien sûr que certains éléments naturels de la région ont favorisé la concentration d'une population aussi importante. La douceur du paysage dans le village et ses environs ce qui a permis à la fois pour la culture et la production de produits alimentaires de base tels que les céréales et le maïs, ainsi que pour le développement de l'élevage, et la capacité d'exploiter et complémentaires zones de rivière à proximité, dont un est situé juste au-dessous du village à côté du Kosinorematos, les colonies abandonnées Sparta aujourd'hui et airless, et une autre, beaucoup plus, mais assez loin jusqu'à deux heures marchepieds odromo le règlement, qui a été offert pour xecheimadio et de la culture en raison du climat plus doux qui a prévalu dans ce cas - il est la Vallée des Fées dans la région de la rivière de la branche principale de Gidomandriti de la jonction avec la Kosinorema comme juste avant la source de la rivière ainsi que pour les zones qui sont actuellement les colonies de peuplement vignes et Saint Théodore (anciennement Machalas) - sont les éléments qui justifient la population susmentionnée du règlement.

Paysage caractéristique de l'hiver Kosina dans la Vallée du Fiddler Gidomandrite

L'endroit simple à Palaiolatos, à côté de la chapelle des Saints-Apôtres. Ici, c'était une fête quotidienne de juin 29, où les nappes se déployaient et les gens étaient assis en tailleur

Dans Prosiliaki et versant sud, qui est créé sur l'issue de la butée Dikorfo - Liakoura - Kokkinovrachos, ils avaient leurs vignes, ils faisaient beaucoup d'excellent vin et ce fut un grand avantage pour une région de montagne, qui est imprimé dans l'élémentaire correspondante chanson. Dans ce fait, le nom de la colonie, Vineyards, est également due.

Vignobles, vue partielle de la colonie qui est maintenant le règlement central de la communauté locale de Kokkinovrysis

De plus, parce que l'hiver rigoureux ne permettait pas aux troupeaux d'hivernage dans Kosina, qui avaient de grands troupeaux en hiver, ils descendent dans les plaines de Trichonis, alors que ceux qui avaient un nombre inférieur d'animaux ont voyagé dans la région de la rivière précitée Gidomandriti où avait et possédait des terres. Il est caractéristique que, aujourd'hui encore, il y a un petit nombre de cours pastoralistes suivent la même façon traditionnelle de déplacer leurs troupeaux dans les mêmes zones à Kosina en été et vice versa en hiver.

Le quartier de Lampreica à Kosina, où le Gypsy Monk était autrefois. Au centre de l'image se trouve la zone de Horaostasi, à l'arrière-plan Agia Paraskevi, sous le ravin très étroit Krouna et à gauche la route qui mène aux vignobles

Attribution d'un nom dans le village, comme Horostasi (carré), dans une région maintenant des terres agricoles et Gyftokonaka (ateliers de forgerons), l'église du village d'Agia Paraskevi, et deux chapelles de Saint-Jean et les apôtres Pierre et Paul, sont témoins indicibles de cette époque.

Il était de toute évidence l'âge d'or quand - encore une fois selon la tradition locale - tout le village a participé à la procession annuelle qui a précédé les prêtres et les chantres scandaient leur établi sur des hymnes et de l'image ci-joints de la Vierge a été placée sur un zygaletria d'or qui a traîné des bœufs, avec qui a créé une coupure profonde dans le sol autour du village, il ne peut y accéder sans épidémie. De ce qui est dit, de cette manière, le village a pu être à l'abri des épidémies.

La chapelle des Apôtres Pierre et Paul, patron de Kosina aujourd'hui

Une fois, en fait, au cours de la première période de la domination turque, l'Kosina trouve que le siège nahiye de Apokouro (entité administrative qui coïncide presque géographique avec la zone de l'ancienne Apokouro et la municipalité actuelle Thermo), un privilège qu'elle semble assurée, la névralgie situation géographique comme il a été construit un chemin reniflard du passage le plus bas Diaselo Kosinas, où un sol profond coupé profond entre une partie de la crête entre les pics Grande défrisage et Dikorfo (Kokorechi) a fourni la possibilité section de passer quelqu'un à partir de maintenant, de là côté, de la vallée de la vallée de Gidomandriti Krikelopotamos, ou, pour le dire d'une autre manière, la Trichonida Evritania, et vice-versa - deux zones, puis par la suite et jusqu'à récemment appartenu en même temps chaque entité administrative, et ont toujours été et demeurent une seule entité - qui était impossible devient un autre passage dans les mois d'hiver, après la neige rendaient la crête inaccessible.

L'image que nous voyons de la position de Megatos Votanos, immédiatement après Diazelos Kosinas, sur le chemin de Prodromos à Kosina. Sur la gauche, le pic peu profond de Liakoura.

Mais dans la vie et dans les sociétés humaines elles-mêmes, rien ne reste pareil. De bons moments successifs du mal, triomphe et le désastre autrement. C'est comme cela que Kosina est arrivée à l'automne et c'était un désastre. Comment et quand il est devenu inconnu, que l'information est confuse. D'autres ont dit que le village a été détruit par l'invasion des voleurs, ce qui a forcé les habitants restants à se disperser dans différentes directions, Arakinthos, Epire et la Thessalie, la probabilité largement porté par de nombreux noms que nous rencontrons dans ces régions identiques à celles et ici.

Autres informations relatives à un grand glissement de terrain qui a forcé la population à choisir comme résidence principale est le salon d'hiver dans la région plus large de vignes, à la fois dans le village et dans ce domaine bord de la rivière, la vallée des fées, et d'autres à migrer vers d'autres pièces Très probablement à appliquer à la fois, mais qui ont eu lieu dans les différentes phases ne sont pas faciles à identifier dans le temps.

Kosina dans les temps modernes

Cependant, dans les années précédant la révolution Kosina a rencontré à nouveau la population importante, beaucoup plus petite, bien sûr, de l'époque précitée de la prospérité, qui a continué jusqu'à récemment, dans les premières décennies d'après-guerre.

Vue panoramique de Kosina depuis la route vers les vignobles près de la chapelle d'Agios Ioannis

Seulement, cette fois, l'accent a progressivement déplacé vers les vignes, qui est maintenant devenu une résidence principale pour la plupart, dont beaucoup ont cessé de ne pas bouger pendant la saison d'été en Kosina avec eux et d'autres à intervalles par jour et le reste du temps, en fonction des besoins des travaux agricoles saisonniers, à cultiver les champs qui avaient là-bas, tandis que d'autres sont restés à l'été et l'hiver Kosina descendaient les pâturages, dans la plaine de campagne fibre.

Prendre la route de Kosina aux vignobles

En effet, il était si la liaison de ces deux colonies Kosina et vignes, la période post-révolution, qu'ils appelaient avec un nom, vignes Kosina. Dans Vignes fondées et l'école primaire à la fin du siècle 19, où à part les étudiants de l'apprenti vigne et les étudiants de Kosinas et Mahala que la navette quotidienne de la marche d'une heure et demie respectivement pour aller à l'école et le même montant retour à travers les chemins trash.

En outre, les églises de Kosina ont été placées dans la paroisse de Metamorphosis, qui est basée dans les vignobles. La communauté de Kusini, basée à Kohsina et les colonies d'Ambelia et de Mahala, a été fondée.

Le vieux chemin menant des vignobles à Kosina, à travers lequel les colonies abandonnées d'Aneros et de Sparte

De Kosina à Kokkinovrisi

Plus tard, sous le changement des noms étrangers d'origine, le Kosina renommé Kokkinovrysi - nom fait référence à l'une des principales caractéristiques du règlement, les nombreuses et excellentes eaux de qualité qui convenaient même pour le traitement de la tuberculose selon les preuves pertinentes de époque - et en conséquence renommé et toute la Communauté, la Communauté nom Kusini Kokkinovrysis Communauté sont restés et sur le respect de l'histoire de la région, lorsque le siège de la Communauté Taq déplacé dans les vignes. De même, le Machalas rebaptisé Saint-Théodore, et a formé une paroisse distincte et fonda plus tard et il l'école primaire.

Le bâtiment de l'ancienne école primaire d'Agios Theodoros (Mahala)

Les deux écoles qui opéraient dans cette école primaire communautaire dans les vignobles Kokkinovrysis et école primaire Agios Theodoros Agios Theodoros, fonctionnèrent jusqu'à la fin des décennies 1980 et 1970 respectivement, lorsqu'ils sont retirés en raison du manque d'élèves.

La Communauté Kokkinovrysis après l'abolition récente de planifier « Kapodistrias » et sa fusion avec la Ville Thermo reste sous forme d'administration décentralisée intitulée « Municipalité communautaire locale Kokkinovrysis Thermo » composé du principal village, les vignes, le Kokkinovrysi (Kosina) et Saint Theodoros (anciennement Mahala). Tout règlement de ce qui précède ladite communauté locale a ses propres caractéristiques et d'établir conjointement le développement mutuellement complémentaires dans la montagne Thermo paragraphe.

Cependant, il n'y aura pas d'autres références aux deux autres colonies, car cela ne fait pas l'objet de cet enregistrement, à l'exception de la référence aux distances des principales routes d'accès dans la zone. De Thermo, alors, les Ampelia sont 19 km, Saint Theodore 21 km. et Kosina 27 km. à travers Ambelia et 34 km. à travers l'itinéraire alternatif qui traverse l'Argyro Pigadi, tandis que 10 km. diviser Kosina de Prodromos Evritania, où la route se ramifie à Kastania - Prous et à Roska - Pandavreh - Domnista.

Au carrefour des routes de Kosina venant des vignobles. Sur la droite, la route mène à Evritania et directement aux villages à l'ouest de Gidomandri, Argyro Pigadi, Amvrakia, Nerohori, Drymonas

Kosina ou Kokkinovrisi

Cependant, bien que le temps écoulé près d'un siècle en renommant le Kosinas en Kokkinovrysi et est maintenant largement l'utilisation répandue du nouveau nom du village et l'ensemble de la Communauté pour les trois colonies susmentionnées (Kosina, vignes et Saint Théodore) en inconscient collectif domine l'ancien nom, Kosina, pour ce règlement et est utilisé dans des consultations informelles et pour cause, puisque ce nom est étroitement liée avec le temps de l'acné et vieux gly glycol du règlement, qui doit être le souci de la justesse de la politique de changement généralisé des noms d'origine étrangère, on peut dire que nous avons besoin de modifications individuelles.

C'est pourquoi, dans le titre de cet article, le nom Kosina, et non Kokkinovrisi, est utilisé, comme c'est également le cas dans le corps du texte.

La nature printanière de Kosina

Quoi qu'il en soit, cependant, Kosina - que Kosina soit connue sous le nom de Kokkinovrisi - ne cesse pas d'être attrayante à tout moment de l'année. Magnifique, pourrait-on dire, pour quelqu'un attiré par les convoitises de la nature et surtout pour tous ceux qui auraient la patience, le temps et la volonté de les rencontrer un par un. Profitez d'images qui, avec les différentes nuances de la nature à chaque saison, impressionnent de manière inattendue.

Plusieurs images de printemps de Kosina

Les images qui composent, avec le correspondant de la zone plus large, les énigmes du planificateur de la nature de la montagne Therma. Des images comme celles illustrées dans cet article. Quelques images qui respirent la magie de la nature du printemps Kosinas pour permettre à toute personne qui est attirée par les leurres de la nature à partager avec nous quelque chose de la beauté de cette belle région, mais inconnue.

L'été qui vient

En outre, ces jours ont une autre beauté, car les préparatifs de l'été ont lieu. Le sol nouvellement enterré dans les jardins le témoigne.

Le sol nouvellement enterré dans les jardins témoins des préparatifs pour l'été

Dans les premiers jours de l'été, Kosina accueillera également les quelques nomades avec leurs troupeaux, qui insistent pour continuer leur mode de vie traditionnel. Ils feront de nouveau écho à la rivière chypriote et feront bientôt revivre l'endroit, récupérant quelque chose de la fête des sons et des images de la vie pastorale qui a inondé l'endroit à un tel moment chaque année.

Presse-papiers pour le déjeuner pour les moutons dans le Mega Herb

La maison d'un fermier à Kosina attend son propriétaire qui, d'où qu'il vienne, reviendra de l'hiver avec son troupeau

Dans quelques jours, également commencera les préparatifs de la grande fête du village, la fête tous les jours avec le groupe folklorique sur la place pavée à l'ombre épaisse des platanes à côté de la fontaine de Ampla en 29 Juin, la fête de apôtres Pierre et Paul, pour célébrer le saint patron du village, l'église est dédiée à la mémoire des apôtres. Fête traditionnelle, rassemblant des foules de toute la région.

Certes, la beauté rare de l'endroit où se déroule le festival et le paysage naturel de la région en général est l'élément dominant qui attire un tel monde.

En même temps, les vacanciers respirent la vie dans le village tout l'été avant que le silence de l'hiver ne revienne. Mais alors, la beauté sauvage de la montagne de Kosina est une attraction pour beaucoup de ceux qui visitent même le cruel, malgré l'approche de difficulté difficile en raison du réseau routier problématique.

La place de Kosina dans le paysage de type plantain, où se déroule la grande fête traditionnelle de juin 29, le jour de la célébration des saints patrons du village des Apôtres Pierre et Paul

L'honneur à Kosina

Atteindre la fin de cette courte marche à travers le printemps Kosina ne peut parcourir l'esprit dans les temps de prise de vue, le cycle perpétuel des mouvements des populations en fonction des conditions formées dans chaque période historique et, si nous étendons la pensée un peu plus loin, à considérer la vanité des choses terrestres, et maintenant le siège de Kosina Apokouro est venu - comme d'ailleurs, et dans la région du Thermo montagneux dans son intégralité - végéter, avec peu de population et de l'infrastructure grande pénurie. En conséquence de ces considérations, on peut seulement souligner que la dette minimale du gouvernement local est de désigner Kosina comme le siège historique de la municipalité de Therma.

La dette à la montagne Thermo

Pour atterrir, mais la réalité brutale de ce domaine et d'en tirer des conclusions utiles sur les besoins, nous ne pouvons pas parler mais avec cette occasion de transformer la nécessité de son économie fondée sur les données actuelles et modernes de première nécessité, ainsi que le Thermo montagneux, qui fut pendant des siècles habités et offrent un espace en Grèce - plus que les années sombres de la domination turque - reste le sort oublié, puisque malgré plusieurs leurres par l'année, c'est une zone isolée en raison de la route de terre de la connexion réseau.

L'eau coule peu cette année en raison de la sécheresse dans l'une des branches des sources cosinoriennes

Pour cette zone partielle du règlement de Kosinas (Kokkinovrysis) En effet, la situation est plus difficile par rapport à la même chose de tout autre village, puisque, en raison du fait qu'il est un lieu à distance, la compatibilité de la saleté de connexion À la fois avec le centre et avec les villages voisins et avec la région voisine d'Evritania peuvent être caractérisés comme rudimentaire à inacceptable, ce qui rend l'accès à cela réel martyre.

Alors, malheureusement, chaque fois que nous devons nous retrouver avec le permanent, c'est fatiguant, c'est vrai, cela n'a rien à voir avec le problème des liaisons routières. Problème, qui se traduit par la répétition de la demande souveraine de la région, qui n'est rien de plus que la satisfaction de la conscience de soi et qui est condensée en un mot. Dans le mot "DROMOS".

A décennies souhaité, une demande constante sans réponse, un rêve inassouvi ne semble pas être une réalité et ce ne sera pas aussi longtemps que les administrations respectives ne distinguent pas le grand potentiel de cette région pour le développement de maisons d'été et d'exploiter le stock de croissance dans l'écotourisme et les formes connexes de tourisme alternatif. Un stock qui reste inexploité et restera aussi longtemps que l'accès reste dans cette situation inacceptable étiquetée.

Bien que les temps sont une solution difficile et ne devrait finale rapide à cette question, qui horloges - inutilement, on peut dire, en ce qui concerne le manque de soins de l'État concerné tout au long de la période où il reste beaucoup plus que les finances du pays plus d'optimisme - ce n'est pas une raison pour ne pas savourer les leurres de cette région et ne pas les montrer, tout en exigeant une amélioration progressive de l'accès, en commençant par, surtout en ce qui concerne cette domaine particulier de la mise en œuvre des besoins les plus urgents de référence d'assurer une capacité communication permanente de toute l'année et bien sûr ouvrant progressivement le réseau routier dans l'ensemble de sa longueur.

Ce n'est qu'une petite partie de la dette exceptionnelle de l'Etat, la dette de la vie, à cette zone isolée de l'arrière-pays de la patrie!

Pour cesser enfin d'être problématique aujourd'hui ce lieu et l'avenir incertain !!

Pour un avenir plus prometteur katapos doit à Kosina, à travers le Kokkinovrysis dans la communauté locale Thermo montagneuse dans son ensemble!

Διαβάστε ακόμη…



Notification
iAitoloakarnania.gr
Notre objectif est de promouvoir et mettre en valeur notre patrimoine historique, notre richesse environnementale et notre tradition culturelle et culturelle. Notre objectif est d'informer les visiteurs et de faire une réelle contribution afin que la préfecture d'Aitoloakarnania devienne une destination touristique populaire.