Nos gens attendent la saison hivernale pour observer certaines coutumes, pour de bons et productifs semis ...

Avec plusieurs variations dans tout le pays fait les polysporia la fête de Notre-Dame de Polysporitissas ou Mesosporitissa, à savoir la présentation de la Vierge en Novembre 21 ou 30 Saint-André en Novembre.

Il est une coutume dans laquelle les ménages ruraux font une offre à la terre, juste cette fois-ci est identifié avec la graine, puis l'ancienne coutume appelée pansperpia, que toutes les graines, autrement dit polysporia.

Cette offre du paysan, une sorte de sacrifice sans effusion de sang, est faite à la terre, la source fondamentale des biens qui assurent sa survie. Nos anciens ancêtres adorent en face de la déesse Déméter et sa fille Perséphone, que l'intrigue inventive du mythe apporte aux Enfers, au centre de la terre qui est, où la graine tombe à germer et nourrir l'homme .

Si nous nous tournons notre regard derrière cette ligne fine et chercher la signification symbolique des « misosporitissas » au-delà de la dimension purement religieuse, nous découvrirons que la célébration est placée au milieu de la campagne de commercialisation, lorsque les premiers fruits - signes pour les cultures ont commencé à apparaître, et l'agriculteur exprime sa gratitude pour ce qui a donné jusque-là la mère de la terre et l'espoir que les peaux de fruits puis donner, sera suffisant pour le reste de l'année. "Une moitié d'oie, une demi-spirale, une demi-'peut passer' est le slogan populaire de la fête.

En tant que fête religieuse, la fête de Notre Dame est le jour où les parents de la Vierge Marie ont conduit la Vierge Marie au Temple (entrée) et l'ont remise aux prêtres du Temple.

Την ημέρα αυτή σε πολλές περιοχές της Ελλάδας όπως στην Αιτωλοακαρνανία, την Ήπειρο, την Θεσσαλία και την Θράκη έβραζαν «πολυσπόρια» ή «μπόλια» ή ακόμη και «μπουρμπουρέλια». Στις περιοχές αυτές έβραζαν σιτάρι στο οποίο πρόσθεταν ζάχαρη, σταφίδες και ξηρούς καρπούς, πανηγυρικά κόλλυβα, που τα μοίραζαν στον κόσμο. Τα έθιμα αυτά δείχνουν μαγικό-παραγωγικές ενέργειες της εποχής, που τελειώνει η σπορά και αναμένεται η βλάστηση. Τα πολυσπόρια είναι βρασμένα δημητριακά ανακατεμένα με όσπρια, μία πανσπερμία από σιτάρι, κριθάρι, καλαμπόκι, κουκιά, ρεβίθια, φασόλια και φακές. Την παραμονή της γιορτής τα πήγαιναν στην εκκλησία για να ευλογηθούν.

Après la bénédiction de la Vierge, une petite partie de ces légumineuses étaient toutes cuites ensemble dans la marmite et elles étaient la nourriture de ce jour, tandis que le reste de la quantité allait à leurs champs.

Το έθιμο της Παναγιάς της Πολυσπορίτισσας όπως το καταγράφει ο Philippos Bretakos ("Les douze mois de l'année et ses grandes fêtes"): «Ονομάζουν όμως αυτήν και Πολυσπορίτισσα (Ευρυτανία, Δυτ.Μακεδονία, κ.α.), επειδή την ημέραν αυτήν, κατά το έθιμον, έβραζαν εντός χύτρας «πολυσπόρια», ήτοι διαφόρους δημητριακούς καρπούς και όσπρια, ως σιτάρι, αραβόσιτον (καλαμπόκι), λαθούρια, ρεβίθια, φασόλια, κουκκιά κ.τ.λ., τα οποία εμοίραζαν εις τον κόσμον «για τα χρόνια πολλά», δια να εξασφαλίσουν δηλαδή κατά το ερχόμενο έτος την αφθονίαν των καρπών. […] μοιράζουν δηλαδή «απαρχές» και θυμίζουν τα αρχαία «Πυανέψια» του ίδιου περίπου μήνα».

Aussi le Δημ.Λουκόπουλος («Γεωργικά της Ρούμελης», Αθήναι 1938, σ.171) dit: "Sur 21 en novembre, les agriculteurs célèbrent le multiculturel ou Mesosporitissa. Beaucoup de gens disent, parce que dans beaucoup de villages ils reçoivent des multitudes (blé, maïs, bacon, etc.) et vont à la source, les jettent dedans et disent: comme l'eau court, courent les vivants. Ils prennent de l'eau et se retournent. Aussi ce jour, au lieu d'autres aliments bouillir les polispores, manger et partager leur propre pendant de nombreuses années. Messosporidas, comme on dit, l'a dit en entremêlant leurs premiers semis. Et ce jour règne les dames, si la chance est fraîche. Et comme je le ferai aujourd'hui, je le ferai tous les quarante jours plus tard. "

En dehors de 21 November et de la présentation de Theotokos, la coutume importante des fermiers est de rencontrer Aghios Andreas le jour pour élever leurs récoltes.

"C'est trente, euh, Andrew
le temps "

Il ne guérit pas seulement le froid, mais aussi les cultures et tous les vivants. C'est pourquoi les paysans préparaient une «multitude» pour que le poète lise ce jour et «l'année des riches abeilles» se passe bien.

Ailleurs encore, à la veille de la célébration pour trois nuits consécutives, les femmes au foyer ont jeté des tuiles au blé bouilli maison et le maïs, en disant: « Les hommes, Andhra n'antros'n le blé et notre maïs".

Είναι όσπρια, συνήθως φακές, καλαμπόκια, φασόλια κλπ., τα οποία, τα μουλιάζουν το προηγούμενο βράδυ και τα βράζουν όλα μαζί. Parfois, ils les servent avec des noix sur le même plat (parfois, ils font aussi bouillir le blé, en ajoutant du sucre et des raisins secs, c'est-à-dire qu'ils font des crevettes festives).

Comme une coutume se trouve surtout en Aitoloakarnania, mais aussi en Epire et en Achaïe. Dans tous les domaines ci-dessus, les habitants font des «glissades» ou «multitudes» ou «mal aimés», qui vont à l'église pour être bénis et ensuite partager avec leurs parents et amis.

Στην Ήπειρο συγκεκριμένα είθισται να λέγεται ότι «Τα μοιράζουν στα σπίτια, για ν’ αντρειωθούν τα σπαρτά». Traditionnellement, nous allons également faire notre "multivers" et les accompagner de belles petites pyramides traditionnelles.

Τα πολυσπόρια της Παναγίας, όσο και αυτά του Αγίου Ανδρέα, δεν είναι άσχετα με τα Painceps ή τους Bière της αρχαιότητας. Τα Πυανέψια ήταν γιορτή αφιερωμένη στον Απόλλωνα, κατά τη διάρκεια της οποίας πρόσφεραν στο θεό τους πρώτους καρπούς της σοδειάς (τις απαρχές των καρπών). Η ονομασία της γιορτής προέρχεται από την λέξη πύαμος (= κύαμος, κουκί) και το ρήμα ἕψω, που σημαίνει βράζω, μαγειρεύω. Κατά τα Πυανέψια έβραζαν σπόρους κάθε είδους. Πανσπερμία ετοίμαζαν και κατά τους λεγόμενους «Χύτρους», τρίτη ημέρα των Ανθεστηρίων, γιορτή αφιερωμένη στον ψυχοπομπό Ερμή και τους νεκρούς. Κάθε σπίτι την ημέρα αυτή μαγείρευε μέσα σε χύτρες διάφορους σπόρους. Κανένας ζωντανός δεν έτρωγε από το φαγητό αυτό που προοριζόταν για τον Ερμή και τους νεκρούς, των οποίων οι ψυχές πίστευαν ότι την ημέρα αυτή ανέβαιναν στον επάνω κόσμο.

Le profane considérait la maison comme un lieu de démons, défavorable ou prospère, mais certainement dangereux pour les locataires de la maison. Le Calicandzari des Douze Jours était également sur le toit. Le lancer de multitudes sur le toit est l'énergie du démoniaque des démons qui sont là. La croyance des gens dans l'existence de démons sur le toit confirme certaines des coutumes de mariage.

- H RECETTE -

Matériaux

Φασόλια κόκκινα-φακές-ρεβύθια-σιτάρι (όλα μαζί μισό κιλό)
1 maïs kilo blanc
1 tasse noix grossière
Peu de cannelle et de sucre pour saupoudrer

Exécution

Mettez le maïs sur l'eau pour tremper. C'est bon de le sortir de la soirée. Sinon mettre le maïs à tremper, mettre tous les ingrédients à ébullition dans la casserole avec un peu de sel à 1 + 1 / heure 2 quand ébullition et chélation et à gauche avec peu de zoumaki les servir saupoudré de cannelle et de sucre.