En procédant préparer fiévreusement jeune artiste de Missolonghi en vue de la finale grecque qui sera jugé par notre représentant de pays 63 l'Eurovision de Lisbonne.

Les jours viendront où la finale grecque aura lieu pour déterminer quelle chanson représentera notre pays à l'Eurovision.

La date indiquée est 16 vendredi Février où les candidats sont invités à présenter leurs chansons au public, ce qui déterminera le résultat.

Cependant, le soir de la finale, il sera presque en direct, puisque les trois participants ne vivront pas les chansons en direct. ERT montrera les trois artistes avec une rotation qui a déjà été faite.

Dans cet artiste aux effets devraient avoir leur voix en direct tout permis par la télévision d'Etat (et faire ce grand nombre de pays) pour avoir leurs voix pré-enregistrées.

Les chansons sont les suivantes:
– «Μην ξεχνάς τον ήλιο» με την Αρετή Κετιμέ (Spicy)
- «De Thrace en Crète» Spider Music
- "Mon rêve" Gianna Terzi (Panik Entertainment)

Aretí Ketimé revendique le « ticket » grec pour le 63 l'Eurovision qui se tiendra à Lisbonne avec la chanson « Ne pas oublier le soleil » avec de la musique et les paroles de Dimitris Karras.

La jeune chanteuse avec une « arme » de la cithare et la voix étonnante, représentée par la musique épicée et est impliqué bilingue « Ne pas oublier le soleil / Ne pas oublier le soleil», ayant tous les ingrédients pour se rendre au Portugal.

Il est une chanson qui parle des gens qui crient, mais est un nettoyage mental, choeur édifiant qui vient et c'est le message que tout peut recommencer depuis le début.

Selon les informations e-stage.gr, ainsi que Aretí Ketimé la scène se lèvera Elena Stratigopoulou, que nous savions de la première voix de la Grèce qui avait été soulevée par ANT1, Natasha Kampastana, qui joue santour et kanun chante, Antigone Chalioris, qui était en équipe Kosti Maraveyas à la voix et Candy Nicolaou, qui est chypriote et le gang est un chanteur professionnel.

Le compositeur et producteur de musique Dimitris Karras Dans des déclarations à INFE Grèce, il a déclaré que « Notre chanson a un caractère social, a des éléments grecs et balkaniques, confus Haman avec le bronze. Il est généralement divisé dans le caractère choral, l'orchestration balkanique avec le rythme grec et les paroles sociales. En plus de la crise et la migration fait référence à la mondialisation et d'une certaine manière pour la paix et les courtisans de différentes corporations. C'est une chanson qui s'intègre d'abord dans Virtue Ketme puis dans l'institution. Nous respectons beaucoup la compétition et je veux que tout le monde soit fier d'aller à l'Eurovision ou pas pour cette chanson. "

courte biographie

Aretí Ketimé est originaire de Pentalofo et le lanceur, les deux villages de Aitoloakarnania, et à un âge précoce est devenu connu dans tout le pays nommé à cause de sa participation à la cithare traditionnelle à côté du maître de Aristides Moschos.

Il a collaboré avec d'importants artistes grecs tels que George Dalaras, Glykeria et Eleni Vitali, tout typique et inchangé au cours des années a été la présence à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques dans notre pays 2004 diffusé dans le monde entier.

Cette fois-ci à faire des apparitions à l'intérieur et à l'extérieur du pays, et cette fois sur scène interprète la musique et les chansons du spectacle « The Boy dans la valise » Kappa Theater.

Διαβάστε ακόμη…



Notification
iAitoloakarnania.gr
Notre objectif est de promouvoir et mettre en valeur notre patrimoine historique, notre richesse environnementale et notre tradition culturelle et culturelle. Notre objectif est d'informer les visiteurs et de faire une réelle contribution afin que la préfecture d'Aitoloakarnania devienne une destination touristique populaire.